Investir à Marbella

Présentation du Service Marbella Investissement

penthouse new golden mile investissement marbella

Marbella, c’est une des plus belles villes de la province de Malaga, l’une des plus touristiques également. Il y a plusieurs raisons qui poussent les touristes à visiter cette ville, comme son climat doux, ses magnifiques plages, sa cuisine, ses trésors touristiques, son luxe, sa culture, et bien d’autres encore. Mais cette ville, tout comme le reste de l’Espagne, attire aussi les expatriés et les investisseurs, surtout dans le domaine de l’immobilier. Et sa fiscalité, l’une des plus avantageuses de l’Europe, fait partie de ses atouts.

Pourquoi investir à Marbella ?

Même si les effets de la crise qui a touché l’Espagne se font encore quelquefois ressentir, la reprise économique se voit de plus en plus dans ce pays, concernant la croissance de projets dans le domaine de l’immobilier. Ainsi, les investisseurs redeviennent optimistes et viennent du monde entier pour investir dans l’immobilier à Marbella.

Marbella possède plusieurs atouts qui font que cette ville est propice aux investissements. C’est une ville qui brille, une ville à part entière dans ce pays qu’est l’Espagne. Elle respire la joie de vivre, et la bonne humeur et la chaleur de ses habitants sont contagieuses. Les loisirs ne manquent pas, que ce soit les longues balades dans la ville, les moments sur la plage et les baignades dans des eaux turquoise. Les sports nautiques font plaisirs aux vacanciers, tout comme l’ambiance enivrante dans les discothèques. Les nombreuses fêtes dans cette ville et ses quartiers sont l’occasion de se mêler aux habitants, et les trésors touristiques incitent à connaître cet endroit cosmopolite.

En outre, Marbella aime la propreté, elle fait aussi partie des rares villes dans le monde où les habitants et les touristes se sentent en sécurité. La modernité est l’une des priorités des politiques au pouvoir pour attirer encore plus de monde dans cette partie de l’Espagne. Ainsi, les infrastructures ne manquent pas. Les routes et chaussées sont bien entretenues, les commerces ne manquent pas, les structures sanitaires sont excellentes. Par ailleurs, Marbella dispose d’un bon système éducatif.

L’économie de la ville est en bonne santé, et la municipalité, tout comme le gouvernement espagnol, fait tout pour attirer les investisseurs étrangers. La croissance économique, bien qu’encore timide, progresse à Marbella, tout comme dans le reste de l’Espagne.

Grâce à tous ces avantages, Marbella est une destination privilégiée de nombreux touristes, expatriés, personnalités célèbres et de nombreux millionnaires si bien que l’investissement immobilier est plus prospère que jamais.

penthouse new golden mile investissement marbella

Le marché de l’immobilier à Marbella

En Espagne, le rendement annuel brut obtenu pour une propriété mise en location à long terme tourne aux alentours de 6%. Mais l’achat d’une propriété en vue de la revendre génère également une plus-value importante. De nos jours où les rendements financiers sont très bas et les taux d’intérêt sont faibles, l’investissement dans la pierre est une excellente solution pour avoir une source de revenus conséquents.

Le volume moyen des ventes de logement a augmenté de 14,6% par rapport à 2016 dans toute l’Espagne, et la province de Malaga fait partie de celles qui ont comptabilisé le plus grand nombre de ventes. À Marbella, ce volume de ventes a augmenté de 7,487% par rapport à 2016, avec des acheteurs majoritairement étrangers, même si les Espagnols recommencent à devenir des acheteurs importants.

Juste après Barcelone, Marbella est une ville où les ventes de services et produits haut de gamme sont courantes. Ainsi, la plupart des millionnaires qui viennent dans cette ville achètent des propriétés dont la valeur dépasse les 950.000€, et même les villas de 4 millions d’Euros et plus trouvent facilement acquéreur. Actuellement, les ventes qui rencontrent plus de succès sont celles concernant les appartements dont le montant se situe entre 200.000€ et 1.500.000€, et les villas qui coûtent entre 700.000€ et 2.500.000€.

Le tourisme résidentiel est florissant à Marbella, et le marché immobilier est croissant et stable. Les constructions de qualité supérieure peuvent répondre aux besoins et attentes des acheteurs de plus en plus exigeants. D’ailleurs, les acquéreurs sont prêts à payer un supplément pour avoir des biens immobiliers en parfaites conditions. De nombreux investisseurs font appel à des architectes de renom pour construire de magnifiques propriétés pour satisfaire les personnes au pouvoir d’achat élevé.

Mais les demandes ne concernent pas seulement les logements haut de gamme. En effet, toutes les typologies et les catégories de prix existent, et les projets de construction peuvent répondre à ces besoins. La présence d’importants fonds d’investissement internationaux dans cette ville, ainsi que de grands promoteurs assurent l’avenir du marché immobilier à Marbella.

En outre, la saison touristique dans cette ville qui est presque de 12 mois contribue à l’augmentation des ventes immobilières aujourd’hui, comme dans les années à venir. Et tant que le tourisme de qualité se maintient dans cette ville, le secteur immobilier va encore se développer, surtout grâce à la présence de la fiscalité avantageuse de l’Espagne.

villa luxe a nueva andalucia investissement marbella

La fiscalité à Marbella

Si vous envisagez d’investir en immobilier à Marbella, vous devez être au courant de la fiscalité appliquée dans ce pays. C’est l’Agencia Tributaria qui est en charge de la gestion de l’impôt en Espagne.

Vous résidez dans votre bien immobilier

En tant que propriétaire, voici la fiscalité qui vous concerne :

  • Impôt sur le patrimoine

Que vous soyez résident fiscal ou non en Espagne, si vous êtes propriétaires d’un bâtiment, vous êtes assujetti à l’impôt sur le patrimoine. Vous devez donc déclarer vos revenus sur le patrimoine.

  • Impôt sur le revenu des personnes physiques :

Si vous êtes propriétaire et que vous êtes aussi résident fiscal en Espagne, vous devez prendre en compte dans le calcul de votre impôt sur le revenu des personnes physiques, un montant obtenu après la multiplication de la valeur cadastrale de votre bien immobilier, avec un pourcentage se situant entre 1,2% et 2%.

Ce calcul est requis si vous ne mettez pas en location votre résidence. Mais si cette dernière est utilisée pour des activités qui font développer l’économie, ou est louée, il y a exonération sur votre résidence.

Il est à noter que vous êtes résident fiscal en Espagne si vous résidez 183 jours continus sur ce territoire.

  • Impôt sur le revenu des non-résidents

Si vous êtes non résident fiscal dans le pays, vous devez, en tant que propriétaire d’un bien immobilier, déclarer un impôt sur le revenu des non-résidents. Le revenu présumé est égal à la multiplication de la valeur cadastrale de votre bien immobilier avec un taux se situant entre 1,1% et 2%.

  • Impôt sur les biens immeubles

Vous êtes également tenu de payer un impôt sur les biens meubles à la municipalité où est situé votre bien immobilier, que vous soyez ou non résident fiscal en Espagne.

Vous mettez en location votre bien immobilier

Si vous mettez en location votre bien immobilier, voici la fiscalité qui vous concerne :

  • Impôt sur le revenu des personnes physiques :

Si vous êtes propriétaire et résident fiscal en Espagne et que vous louez votre bien à des tiers, vous êtes tenu d’intégrer dans le calcul de votre impôt les revenus fonciers que vous percevez moins les amortissements et les charges.

  • Impôt sur le revenu des non-résidents

Même si vous êtes non résident dans ce pays, mais que vous mettez votre bien en location, vous devez déclarer chaque trimestre votre impôt sur le revenu des non-résidents pour faire connaître à l’administration fiscale vos revenus fonciers. Attention, si votre résidence fiscale se trouve dans un des pays de l’Union européenne, vous enlevez au montant que vous déclarez les amortissements et charges liés à votre bien immobilier.

  • Impôt sur les sociétés

Si vous avez une société qui possède un ou des biens immobiliers à Marbella que vous mettez en location, les revenus fonciers doivent être déclarés dans votre bilan. Par ailleurs, vous devez aussi payer un impôt sur les sociétés de 30% selon le régime fiscal qui est applicable à votre société.

Acquisition ou cession d’un bien immobilier

Si vous cédez votre bien immobilier, vous payerez les impôts suivants :

  • Impôt sur le revenu des personnes physiques

En tant que propriétaire et résident fiscal dans ce pays, vous devez déclarer la plus-value de cession réalisée par le biais de la vente de votre bien immobilier. Si le bien qui a été transmis a le statut fiscal de résidence principale, et que le montant que vous avez obtenu grâce à la cession est utilisé pour acquérir une nouvelle résidence fiscale, vous serez libéré d’une partie, voire l’intégralité de l’impôt. Les taux applicables sur la plus-value sont progressifs, allant de 19% à 23%.

  • Impôt sur le revenu des non-résidents

Si vous cédez votre bien immobilier en tant que non-résident fiscal en Espagne, vous serez soumis à une taxe sur la plus-value de cession de 19%, saut s’il y a des dispositions spécifiques en matière de double imposition en fonction de la convention fiscale signée entre l’Espagne et le pays où vous êtes résident fiscal.

  • Impôt sur les sociétés

Si votre société, qu’elle soit ou non résidente fiscale dans le pays, met en vente un bien immobilier, la plus-value issue de cette vente doit être déclarée dans votre bilan. Par ailleurs, vous payerez également un impôt sur les sociétés de 30%, en fonction du régime fiscal applicable à votre société, sous réserve de bénéfices exceptionnels ou de réinvestissement.

Si vous achetez un bien immobilier :

  • Taxe sur la valeur ajoutée et impôt sur les transmissions patrimoniales

En tant qu’acquéreur d’un bien immobilier, et ce que vous soyez une personne morale ou une personne physique, résidente fiscale ou non en Espagne, le paiement de la taxe sur la valeur ajoutée résultant de la cession, ainsi que de l’impôt sur les transmissions patrimoniales (entre 8% à 10% de la valeur du bien), sera à votre charge.

Les autres avantages fiscaux

En Espagne, donc à Marbella, voici les principaux avantages fiscaux :

  • Il n’y a pas de taxe professionnelle ni de taxe d’apprentissage
  • Il n’y a pas d’imposition forfaitaire annuelle
  • L’impôt sur les sociétés est de 25%, et le montant n’excède pas 8 millions d’Euros. Et sous conditions, il est possible de bénéficier d’une exonération de 50%.
  • La TVA : taux normal de 21%, Taux réduit de 10% et taux particulier de 4%.

Pour les particuliers, il n’y a pas d’impôt sur la fortune. Toutefois, il y a un impôt sur le patrimoine dont le taux est donné par chaque communauté autonome.

L’impôt sur le revenu varie de 24% à 52%, et est prélevé à la source sur le salaire mensuel brut. C’est peut-être le seul impôt qui est plus onéreux comparé à la fiscalité française.

Envie d'investir à Marbella?

Un de nos consultants vous rappel en 24h

    Send this to a friend